3. Une idée : l’approche transversale

Et si, au lieu d’étudier un seul palo à la fois, tonalité par tonalité, on se penchait sur une famille rythmique pour étudier des séquences-type de façon transversale ? Sur la vidéo ci-contre, voici ce que ça donnerait, sur trois tonalités d’alegrías et sur une soleá por bulería :

Bien sûr, il faudrait tempérer : tous les palos d’une même famille rythmique ne se comporteraient pas de la même façon selon les séquences choisies. La siguiriya, par exemple, ne pourrait pas obéir à la logique décrite ci-dessus, et on ne pourrait donc pas l’intégrer à l’approche transversale dans le groupe des alegrías.

L’approche transversale des palos doit donc être prise pour ce qu’elle est : un parti pris pédagogique visant à rationaliser le travail de la main droite en lui donnant des repères stables qui serviront de comptage automatique du compás.

No comments

You can be the first one to leave a comment.

Leave a Reply

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>